En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 

Vous êtes ici :   Accueil » L'auberge de Chindonne.
 

Randos Rhône Alpes

Randos raquettes

Départements voisins

Découvertes régionales

Escapades

Patrimoine

Gastronomie

 

L'auberge de Chindonne.

chindonne.jpgUne bonne adresse sur le Tour des Dents Blanches et des Dents du Midi.

On vous emmène via cet avis du côté des Giettes, un petit village situé au-dessus de Monthey. Dans cette région, on peut profiter de la vue sur le pays du Chablais Suisse. Ce secteur des Giettes est l’un des points idéal pour effectuer ce fameux tour des Dents du Midi,  mais aussi des sorties randonnées à la journée à pied, à cheval, en raquettes l’hiver et même en VTT. Plusieurs stations de ski sont dans les environs sur le domaine des Portes du Soleil, qui est l’un des plus grands domaines skiable d’Europe. Notre tour nous a amené sur le chemin de l’auberge de Chindonne située à 1600 m d’altitude. Nous y arrivons en milieu d’après-midi juste avant que la pluie ne se mette à tomber. Tout d’abord, quand on découvre cet établissement, on est surpris par le caractère imposant de cette bâtisse, plutôt charmante et dans un style traditionnelle comme on peut en trouver dans cette région du Chablais. A n’en pas douter, c’est bel et bien une auberge où le bois est omniprésent. Tout cela se retrouvera également côté intérieur. Dehors, des tables sont installées pour pouvoir prendre une rafraîchissement par exemple et profiter du paysage. C’est une auberge qui outre le fait que l’on peut la rejoindre par les chemins de randonnée, est aussi accessible en voiture ou bien en transport public où le plus proche se situe à 30 minutes à pied aux Cerniers. L’auberge est ouverte dès l’arrivée de l’été à compter du mois de juin et ce jusqu’en octobre. Pour le reste de l’année, cela se fait sur réservation. Et en hiver, une ouverture est proposée sur quelques dates lors de la pleine lune pour y accéder en peaux de phoque ou raquettes. Le lieu comprend au total 66 places uniquement en dortoirs ; ce qui ne plairait pas toujours à celles et ceux qui n’aiment pas trop partager de vivre en collectivités même si cela nous rappelle notre jeunesse ou l’armée pour nous les hommes. Même si tout de même, on peut préciser qu’il y a à disposition une chambre avec deux places.

Mais nous sommes ici tout de même loin de certains lieux présentant des dortoirs de 40 places voire plus. Ici, les dortoirs dont on accède par un escalier car ils sont à l’étage ne sont pas trop grands. En effet, nous étions un groupe de six dans ce dortoir de 12 places disponibles plutôt assez grand. Ces dortoirs sont équipés de couvertures et d’oreillers mais il faudra penser à avoir sous la main un drap de couchage qui est obligatoire. Dans le dortoir, c’est assez bien agencé. On dispose de portes manteaux et des petits casiers pour pouvoir poser nos sacs à dos et ainsi éviter d’obstruer le couloir de la chambrée. Ce sont des lits à double étage qui offrent des tablettes pour pouvoir y déposer une lampe pour la nuit par exemple. Le bois est présent partout, c’est chaleureux comme sensation.

 Il y a la possibilité de recharger son téléphone avec des prises électriques 220 v mais on peut regretter qu’il y en ait pas assez. Puisque l’on évoque la téléphonie, je préciserais que l’auberge dispose d’une couverture mobile. Elle est correcte sans être excellente. Même constat pour le wi fi qui est gratuit. Accessible depuis les dortoirs, il sera plus accessible au rez de chaussée qui dispose de deux salles. Justement à ce sujet, l’une est attribuée pour la restauration traditionnelle et la seconde est réservée pour des banquets d’anniversaires, des baptêmes, mariages, séminaires…Elle peut accueillir jusqu’à 90 personnes en plus du café/restaurant.

Pour compléter sur les dortoirs, je dirais que tout a dû être récemment rénové tant les lieux sont agréables. On ressent le côté neuf. On apprécie aussi la propreté.  Nous y avons passé une très bonne nuit car le lieu est très calme puisque nous sommes en pleine montagne sans se sentir isolé. Les matelas sont agréables au coucher et je ne me suis pas réveillé avec un dos en compote.

chindonne2.jpg

La propreté des dortoirs se retrouvent également au niveau de la salle de bains, assez moderne, du style que l’on peut trouver chez soi et aussi au niveau des WC. Elle est assez éclairée et bien agencée. Les douches sont vastes et vous aurez droit à de l’eau chaude à volonté. L’auberge dispose de suffisamment de poubelles pour les déchets.

L’établissement dispose d’une restauration puisque nous sommes en demi-pension. Mais pas de pension complète proposée. Cette demi-pension qui nous est revenue autour des 45 euros, ce qui est tout à fait satisfaisant pour la Suisse, comprend donc la nuitée, le repas du soir et le petit déjeuner. A noter qu’il y a la possibilité de se restaurer le midi ou bien acheter un pique-nique. Il y a aussi un bar de disponible.

Les petits déjeuners peuvent être pris entre 7 h et 9 h du matin. Les repas de midi débutent dès 11h45 et  l’on peut se restaurer jusqu’à 20h30. Cela débute même dès 11h30 pour la petite carte des menus. Pour le repas du soir, c’est à 19h précises et les Suisses sont toujours à l’heure !

On peut se fournir en eau potable, en eau chaude pour votre thé de marche par exemple. Dans les informations pratiques, on retiendra également que l’on peut acheter du pain et qu’accolée à l’auberge se trouve une petite épicerie avec boucherie artisanale. On a pu acheter notamment du fromage ou de la viande des grisons. A noter tout de même que tous les produits sont assez chers, lieu oblige. C’est proche de ce local  dans une salle hors sac que vous devrez déposer vos chaussures de marche. On pourra vous prêter des pantoufles. Je rajouterais que les animaux sont acceptés mais sous certaines conditions.

Côté mode de paiement, tout est possible. Vous pourrez régler en espèces en francs suisses, ce que souvent préfèrent ces établissements. Car sinon, ils vous font le change jamais à votre avantage. Donc, les euros sont acceptés. Sinon, on peut encore régler avec une carte de débit direct Maestro et Postcard, cartes de crédit Visa et Mastercard. Mais voir avant au niveau des frais éventuels avec votre banque.

Nous avons bénéficié d’un bon accueil à notre arrivée, ce qui ne fut pas toujours le cas partout où nous sommes passés. J’ai eu l’occasion de l’évoquer il y a quelques temps. Ici, on est proche du touriste car on y parle le français, l’anglais ou bien encore l’allemand.

chindonne3.jpg

 La salle principale est superbement bien agencée et spacieuse  et c’est déjà appréciable. On espère que le repas le sera tout autant. On passe donc à table dès 19 h tapante. Et ce qui surprend au premier abord, c’est d’être entièrement servis à table par deux jeunes serveurs. En général, en auberge ou refuge, on nous emmène le plat pour tous et vous faites le service vous-même. A l’inverse, l’avantage pour un établissement de servir individuellement, c’est de ne pas offrir du rabe en général !. Et ce sera ici cette configuration. On débute ce repas par un bol de potage fait à base de carottes et de cumin. Il était assez bon même s’il m’est apparu un peu léger dans sa consistance. Mais cela restait acceptable. On enchaina ensuite sur du rôti de porc. Il était un peu trop gras. Il s’accompagnait de tomates provençales, surprenant de trouver cela par ici dans le menu et du riz. Un riz qui était très bien cuit. On a conclu par un dessert un peu léger tout de même ; à savoir une boule de glace à l’abricot. C’est un peu juste. A noter que l’on nous a apporté du pain bien tendre. Au final, un repas bien digeste pour le soir. On pourra juste regretter de ne pas avoir dégusté l’une des spécialités qu’ils proposent comme la fondue ou les rostis ou le plateau de viande froide.

Le petit déjeuner fut d’un bon niveau. Nous avions le choix classique entre le café, le chocolat, le lait qui ne fut pas de la poudre, du thé avec pour ce dernier un choix important. Le pain fut là encore bien généreux avec de grandes tranches. Et puis aussi avec de la diversité dont un aux céréales. Diversité proposée également dans le choix des yaourts. On rajoutera aussi dans ce déjeuner matinal des céréales et la présence de jus d’orage. Au final, tout cela c’est plutôt du classique dans les auberges fréquentées.

On apprécie le calme des lieux, loin sans trop l’être de la grande civilisation comme on l’a vu et cette grande salle offrant un bon confort avec son aspect très spacieux. C’est véritablement une halte à découvrir pour profiter de la région et du charme de sa nature avec cette vue imprenable sur les montagnes environnantes. Ce qui n’est pas toujours le cas bien sûr. Globalement, j’ai été satisfait des prestations de cette auberge même si j’avoue tout de même que j’aurais préféré un repas plus local. Mais on en redemande des lieux comme cela malgré les quelques petits reproches que j’ai pu vous mentionner au fil de cet avis. Le rapport qualité-prix est tout à fait dans la norme car à moins de 50 euros la demi-pension c’est tout à fait correct d’autant que cette auberge m’est apparue très bien entretenue et propre d’aspect.




Albums photos

Nos vidéos Youtube

Retrouvez toutes nos vidéos Youtube tournées en France

Tests refuges - Gîtes

 ↑  

Météo - Environnement

Tests hôtels - restos

Loisirs

Les chroniques nature