Vous êtes ici :   Accueil » Calvaire de Portes - 17/04/11
 
Randos Rhône Alpes
 ↑  
Randos raquettes
Départements voisins
Découvertes régionales
Escapades
Patrimoine
Rando Calvaire de Portes ( bas Bugey  - 17/04/2011)


(cliquez sur les photos accessibles sous le texte,  pour les agrandir ! )

5 h de marche environ  - 13 km - dénivelé : environ 700 m


Après la balade du samedi dans le Revermont, direction pour cette journée dominicale la région du Bas Bugey dans le secteur de St Rambert en Bugey. Le départ s' est fait entre le village de Conand ( 90 habitants à peine) et celui de Charvieux à 525 m d' altitude. Le but de cette randonnée était de faire une boucle sympathique autour du calvaire de Portes qui offre un très agréable panorama sur le Bugey mais aussi les Alpes ( hélas le temps était un peu brumeux ce dimanche).
Un peu frais le matin au départ vers 9h10 h puis bien agréable ensuite avec une alternance de passages frais et plus doux. En plein soleil, à 1000 m ça tapait bien dans le dos sur les coups de 14 heures. Une balade tranquille avec 5 h de marche et seulement 13 km de parcourus. C' est toujours agréable de se promener dans ce coin du bas Bugey où la végétation est très changeante suivant notre déplacement : genevriers, forêts de conifères, hêtraies, buis. Et puis en ce début de printemps, on découvre une multitude de couleurs tout aussi mangifiques que celles que l' on découvre en plein milieu de l' automne.

La rando nous a fait passer lar la fontaine froide ( sèche de chez sèche !), puis la grande Fontaine avant de grimper au calvaire de Portes où eut lieu la pause déjeuner. Quand le ciel est parfaitement dégagé, la chaine des Alpes s' offre à nos yeux. Ce calvaire de Portes située sur une colline est  le point culminant du secteur avec ses 1026 m d' alatitude.
Il surplombe de quelques mètres le col de Portes. Ce secteur abrite une communauté religieuse : La chartreuse Sainte-Marie de Portes qui est un monastère de Chartreux implanté dans les montagnes du Bugey sur la commune de Bénonces. Elle constitue la deuxième fondation française, elle est aussi la Chartreuse des saints car certains des moines qu'elle abrita furent canonisés.Le site a fait l'objet d'un classement - partiel - au titre des monuments historiques en 1947. A l' heure actuelle, 17 moines sont encore présents sur ce site dont l' ainé a plus de 80 ans.. Par respect nous n' avons pas souhaité nous  rendre à cette chartreuse alors que nous serions arrivés pile-poil à l' heure de l' office de midi.


 

 La Chartreuse de Portes

Il faut savoir qu' elle n' a rien à voir avec la Grande Chartreuse dans le département de l' Isère, tout comme d' aillieurs le col de Porte ( sans le S). La Chartreuse de Portes dans l' Ain fut fondée sur le site actuel par deux moines de l'abbaye d'Ambronay en 1115 qui, désireux de vivre en solitaires, se retirèrent dans la montagne de Portes et Guigues, cinquième prieur de la Grande Chartreuse, leur envoya quelques Pères pour les initier à la vie de chartreux.

 

Elle demanda ensuite à pouvoir vivre selon les coutumes des Chartreux et son prieur participa au premier chapitre général de l'ordre. Elle fut occupée avec quelques conflits avec Saint-Rambert-en-Bugey.

Au XVIIe siècle, l'église actuelle est construite.

À la Révolution, les biens furent transformés en ferme avec plus ou moins de bonheur qui conduisit à la ruine des bâtiments.

L'ordre des Chartreux racheta le domaine d'environ 210 ha en 1855 et remit tout en état selon les plans d'origine. Au début du XXe siècle elle fut à nouveau abandonnée, rachetée par un propriétaire laïc.

En 1953, les Chartreux reviennent à Portes et restaurent les bâtiments conventuels conservés. C'est une chartreuse simple comportant 11 cellules autour du cloître qui renferme le cimetière. La chartreuse, qui ne se visite pas, est toujours occupée. Les moines vivent des forêts de hêtres qui l'entourent.

La correrie du monastère est située quelques kilomètres plus à l'ouest ; transformée en ferme lors de la suppression des correries par les Chartreux, elle abrite encore les vestiges de l'ancienne église, identifiée par un panneau d'information